Adaptive Backup, quand la sauvegarde devient intelligente

Adaptive Backup, quand la sauvegarde devient intelligente

Saviez-vous qu’un logiciel de sauvegarde pouvait devenir lui-même une source incroyable d’informations utiles ? Contrairement à tout autre processus, il « voit » toutes les données de l’entreprise, au fur et à mesure qu’elles évoluent. Il est aussi capable de savoir combien de temps il faut pour transférer ces mêmes données et la capacité des disques ou bandes nécessaire pour absorber les transferts. Il connait également toutes les caractéristiques opérationnelles de ces données : leur volume, leur nature, leur origine. Bref, le logiciel de sauvegarde est potentiellement une vraie mine d’or que personne n’a vraiment encore exploitée. Jusqu’ici pourtant, l’administrateur de sauvegarde ne compte plus ses heures pour optimiser les processus, faire du « tuning » pour s’assurer de la bonne marche de la sauvegarde et ainsi garantir de bonnes restaurations.

La sauvegarde comme on ne l’a jamais vue

Mais qui a dit qu’il ne se passait jamais rien dans le domaine de la sauvegarde ? Aujourd’hui, une petite révolution est effectivement en train de s’opérer. Certaines solutions, à l’instar de celle de HP, se réinventent en prenant en compte toutes les métadonnées liées aux données et aux processus, pour rendre la sauvegarde plus prédictive. On parle désormais d’Adaptive Backup, ou sauvegarde « qui s’adapte ».  Le logiciel devient ainsi un excellent « analyste » temps réel qui permet de s’autoadapter en fonction des données et des événements, et donner des ailes à l’administrateur.

Jusque-là, les tâches de sauvegarde traitaient les évènements sur le mode « premier arrivé, premier servi », en fonction des ressources disponibles, et au moment où la fenêtre de sauvegarde s’ouvre. En général, cela peut créer des goulets d’étranglement, les données allant vers les serveurs en même temps. L’administrateur doit s’assurer qu’il y a une hiérarchisation des tâches et s’assurer que la fenêtre de sauvegarde restera suffisamment longue pour qu’elle se passe bien. La plupart du temps aussi, l’entreprise achète de plus en plus de matériel pour assurer la sauvegarde dans une fenêtre raisonnable.

Malin comme un analyste

L’Adaptive Backup permet de surveiller en temps réel la situation, donner l’alerte à l’administrateur quand il y a un souci potentiel ou quand un échec de sauvegarde est susceptible de se produire. Il est également possible d’avoir des informations sur les tâches de restauration, en suivant les priorités fixées par l’administrateur, et en s’assurant que ces priorités sont bien maintenues. Elle peut aussi anticiper les problématiques de volumétrie, en tenant compte de la croissance des données historiques et de l’utilisation de l’infrastructure sous-jacente.

En pratique, le logiciel opère selon quatre axes majeurs :

I. Hiérarchisation. Il définit les politiques en fonction du niveau de priorité et de criticité des applications et des données

II. Prédiction. Les analyses opérationnelles en temps réel permettent une utilisation optimale des ressources

III. Recommandation. Des suggestions exploitables pour limiter les conflits potentiels et garantir le respect des SLA

IV. Automatisation. Un système d’apprentissage automatique permet de procéder à des ajustements du provisioning.

 

adaptivebackup

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter