Select Page

Agir avec agilité, la clé pour réussir

Agir avec agilité, la clé pour réussir

A l’image du légo qui se construit pièce par pièce, l’entreprise à l’ère du numérique est un savant montage de briques assemblées et reliées entre elles. Piloter ses données, adapter ses process, améliorer ses outils et décloisonner ses silos requièrent une dynamique d’agilité à tous les étages. Dévoiement pour certains, déploiement pour d’autres, cette évolution devient un vecteur majeur d’innovation et de vitesse.

 

« Intelligence (source : Larousse) : aptitude d’un être humain à s’adapter à une situation, à choisir des moyens d’action en fonction des circonstances ». La définition prend tout son sens à l’ère du numérique où l’entreprise, pour être « intelligente », se doit d’être avant tout agile. L’ensemble des secteurs, à plus de 75% (1), reconnaissent l’agilité comme un levier de transformation digitale, voire une priorité.

 

Tester, apprendre, améliorer en temps réel

Le principal défi auquel l’entreprise est confrontée tient en deux mots : temps réel.  Car il lui faut pouvoir répondre aux nouveaux besoins sans pour autant confondre agilité et instantanéité au risque de freiner la capacité d’absorption des innovations par les utilisateurs, et d’empêcher toute conduite du changement. L’agilité en temps réel est un processus itératif qui consiste à tester, apprendre et améliorer en continu les outils et les technologies, ces derniers permettant par ailleurs de réduire le facteur temps.

 

 

Souplesse de la data-driven

L’exploitation du temps réel est un attribut majeur de l’entreprise qui s’oriente vers le management de la donnée et lui offre de réelles opportunités de différenciation. Près d’un tiers des entreprises en font aujourd’hui un sujet de transformation. En témoigne la croissance annuelle à deux chiffres (entre 8 et 10 %) du marché de la data sur un marché global de la dépense IT de l’ordre de 4% (2).

La data-driven suppose un pilotage souple et un équilibre entre les données transactionnelles, hiérarchisées et analytiques. La création de valeur relève, non pas seulement de la collecte et de l’analyse des données, mais de leur corrélation, depuis leur time-to-insight (délai entre la collecte et l’exploitation des données) jusqu’au time-to-action. La data devient alors un formidable vecteur d’accélération à condition qu’elle puisse être restituée rapidement pour faciliter la prise de décision de l’utilisateur et du client final.

 

Des process et des hommes

L’entreprise intelligente est aussi celle qui s’appuie sur des process simplifiés et standardisés. Elle n’en sera que plus réactive, souple et capable de s’adapter aux cycles récurrents de mises à jour logicielles pour bénéficier des nouvelles fonctionnalités, répondre aux évolutions technologiques et implémenter les solutions du marché. Enfin, comment parler d’entreprise intelligente sans puiser dans l’intelligence humaine et collective qui, elle seule, sait tirer parti des compétences et de la créativité de chacun au-delà des silos et des métiers… en toute agilité !

 

  • (1) Source : Référentiel de la maturité digitale 2017 (EBG-Elendi – BCG – IBM)
  • (2) Source : IDC

About The Author

SCC

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter