IA et Infra : font ils bon ménage ?

IA et Infra : font ils bon ménage ?

Utilisée pour extraire du sens, traiter des requêtes, produire de meilleurs résultats et prendre rapidement les bonnes décisions, l’intelligence artificielle nourrit beaucoup d’espoir, et quelques craintes aussi. Pour autant elle fait de plus en plus l’unanimité dans les entreprises qui la jugent « critique » pour leurs activités. Avec l’IA se dessine un nouveau paysage des infrastructures technologiques où se rencontrent la puissance informatique et le Big Data.

 

L’IA irrigue tous les secteurs, tous les métiers

Son extraordinaire potentiel tient dans la capacité des machines à acquérir une meilleure compréhension du monde réel. Analyse prédictive, évaluation des risques, détection des signaux faibles : le Big Data représente une tendance technologique particulièrement impactante dont la convergence avec l’intelligence artificielle préfigure de nombreux bénéfices en termes d’agilité et de productivité.

Selon le cabinet IDC, l’IA est aujourd’hui bel et bien une réalité technologique puisque 75 % des entreprises et des développeurs de logiciels l’ont intégré ou prévoient de l’intégrer cette année dans au moins une application. Et d’ici 2020, 96% des décideurs, issus des fonctions marketing, business ou CRM dans les secteurs de la banque, de l’assurance, de la distribution, ou encore des services liés au transport, à l’énergie et aux télécoms, auront automatisé des processus ou des tâches particulières. (source : Markess).

Des infrastructures puissantes et évolutives

Même si elle est encore loin d’avoir livré toute l’étendue de ses capacités, l’IA fait naître chaque jour de nouveaux cas et scénarios d’usages. D’où la nécessité de miser sur des infrastructures puissantes et évolutives aux technologies maîtrisées et interconnectées, capables d’exploiter les dernières innovations matérielles et logicielles en matière de semi-conducteurs, de logiciels d’infrastructure et de systèmes…

De nouveaux paradigmes se construisent. Technologie complexe et spécialisée, l’IA prend forme dans un univers de solutions hyperconvergées ou encore de services de PaaS (Plateforme en tant que Service) qui proposent un environnement prêt à l’emploi au sein duquel l’entreprise peut concevoir et déployer rapidement ses propres applications.

Vers une nouvelle architecture du SI

Qui dit intelligence artificielle, dit capacité à manipuler et à analyser rapidement les algorithmes et les données non structurées. En cela, les performances du processeur sont au cœur de ce qui fait l’efficacité de l’IA dont les applications exigent des niveaux de stockage élevés et une puissance de traitement des grands volumes d’informations.

Selon IDC, une proportion significative du volume de données, estimée à 44 zettaoctets d’ici 2020 dans le monde, devra probablement être analysée à des fins d’intelligence artificielle.

La vague (déferlante ?) actuelle de l’intelligence artificielle annonce une rupture forte. Portée par des piles technologiques optimisées et dédiées à l’apprentissage machine, elle connaît aujourd’hui un développement tel que les demandes propres à l’IA influencent le déploiement de nouvelles plateformes au niveau des puces et des frameworks de programmation.

Avec l’IA, ce sont les processus qui devront potentiellement se transformer, jusqu’au système d’information dans son ensemble, dans un nouvel écosystème de la donnée gouverné par une puissance et une connectivité accrues.

L’émergence de nouvelles solutions ultra-performantes conduit les intégrateurs à suivre un programme de certification très poussé. Tel est le pré-requis pour accompagner les clients dans l’industrialisation de leurs infrastructures IA, qu’elles soient on Premise ou avec une architecture de type Edge.

C’est la raison pour laquelle nous nous sommes attachés, chez SCC à détenir, la plupart des certifications des grands acteurs de ce Marché comme Nvidia (Serveurs Deep Learning DGX1 et DGX2), PureStorage (plateforme AIRI), Netapp (Plateforme ONTAP AI), IBM (Power AI), Nutanix (Framework Sherlock)….

About The Author

Régis Davesne

Directeur du département Hybrid IT

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter