Select Page

Auteur : Leo Durn

Sauvegardes de VMs : le Top 10 des erreurs les plus courantes

Vous croyez tout savoir sur la sauvegarde de vos machines virtuelles ? Voici pourtant le Top 10 des erreurs les plus fréquentes que je constate encore sur le terrain. Si je les cite, c’est aussi parce qu’elles peuvent vous faire prendre conscience de la multiplicité des risques — à la fois internes et externes d’une sauvegarde mal maîtrisée. Tour d’horizon des meilleures pratiques. 1. Trop faire confiance aux outils de HA Les technologies HA comme VMware vMotion et Microsoft Live Migration sont souvent considérées comme suffisantes pour protéger les infrastructures virtualisées. Chaque panne d’hôte virtuel peut être résolue par une simple restauration. Mais attention, elles ne protègent pas contre les pertes ou corruption de données, et ne peuvent rien pour la récupération d’incident. Il est donc nécessaire d’avoir un outil de protection dédié aux machines virtuelles. Rappelons par ailleurs car c’est encore trop souvent le cas, certains outils de sauvegarde plus anciens ne protègent pas les machines virtuelles comme il faut. Il ne s’agit pas de protéger les contenus des VM (OS, applications et fichiers) mais aussi leurs propriétés inhérentes (entrées de register, et ID MoRef). De nombreux outils de sauvegarde n’ont pas été conçus en tenant compte des spécificités de la virtualisation et ne prennent pas en compte les métadonnées au sein de la plateforme virtuelle. 2. Manque d’attention des incidents qui peuvent se produire dans l’infra Tout...

Read More

Perte de données : avez-vous le bon RAID ?

En ces temps où la donnée devient le nouveau pétrole des entreprises, en perdre est plus que jamais mal vu. Depuis toujours, les administrateurs de stockage implémentent de nombreuses fonctionnalités et usent de divers niveaux de sécurité comme les snapshots ou différents niveaux de RAID afin de protéger au mieux leur bien le plus précieux. Mais ces niveaux de RAID sont-ils aujourd’hui suffisants ? Avec la démocratisation des disques à bas coût, le RAID 6 a souvent été considéré comme le plus efficace et le plus sûr, que ce soit par le biais de contrôleurs matériels ou par le biais de logiciels. Il a l’avantage de pouvoir prendre en compte la perte de deux disques simultanés, tandis que les niveaux de RAID inférieurs ne prévoient que la perte d’un seul disque. Mais le RAID 6 a aussi ses limites, surtout dans le cas du Big Data ou de besoin en hautes performances. Il demande notamment de la puissance CPU pour calculer les redondances et surtout pour reconstruire un volume défectueux, ce qui implique un temps d’écriture ou un temps de reconstruction long. Dommage collatéral, le trafic et l’accès aux données peuvent être considérablement ralentis, parfois de plus de 40 %. Les systèmes traditionnels tirent la langue Une perte de temps impossible à envisager à mesure que les capacités des disques augmentent, et que les besoins en performances se font...

Read More

Fibre Channel versus iSCSI : la bataille continue ?

Le monde du stockage se scinde en deux catégories : il y a ceux qui ne peuvent pas se passer de Fibre Channel, et ceux, de plus en plus nombreux qui s’ouvrent petit à petit aux technologies sur Ethernet, comme iSCSI. Chez SCC, nous n’avons pas de religion. Mais il nous semblait intéressant d’apporter de nouveaux éléments pour alimenter le débat. L’adoption d’iSCSI en croissance Alors, Fibre Channel ou iSCSI ? Certes, la bataille ne date pas d’hier et semblerait à première vue presque obsolète. Que nenni ! Elle reste plus que jamais d’actualité. Car aujourd’hui, l’écart se gomme de plus en plus entre les deux protocoles. Rappelons que le Fibre Channel permet le raccordement avec son système de stockage par de la Fibre, tandis que l’iSCSI est encapsulé sur un réseau Ethernet standard. Aujourd’hui, avec des débits de 10 Gbit/s, l’Ethernet rejoint la Fibre au niveau des performances, qui elle, propose 16 Gbit/s. A terme d’ailleurs, la Fibre offrira 32 Gbit/s et l’iSCSI…100 Gbit/s. Beaucoup ont compris son intérêt : réfractaires au départ, tous les constructeurs de stockage ont finalement intégré l’iSCSI à leur catalogue. Pourquoi ? Des avantages en matière de coût, de facilité d’administration et de performances en environnements virtualisés. De plus, les systèmes d’exploitation proposent désormais iSCSI en standard. Les entreprises, pragmatiques, surtout en période de crise, choisissent donc de plus en plus des systèmes...

Read More

Comment bien choisir sa baie de stockage

Quelles sont les qualités primordiales nécessaires à un système de stockage de données professionnel ? La question peut sembler anodine tant la notion de baie de stockage est désormais banalisée chez les constructeurs. Prenons un peu de recul pour en revenir aux bases de la problématique. Nous avons questionné Sami Fredj, Directeur des consultants Intelligent Data Management – Channel chez Dell, qui nous livre les éléments clés à considérer. SCC : Quel est le premier critère essentiel à considérer pour bien orienter son choix lors de l’acquisition d’une baie de stockage ? Sami Fredj : La disponibilité. Quand on...

Read More
Et si nous parlions métiers ?Rendez-vous sur le blog AucoeurdesMétiers
+