Select Page

Ce que Scarlett Johansson et Microsoft ont en commun

Ce que Scarlett Johansson et Microsoft ont en commun

Quel est le point commun entre Scarlett Johansson et Microsoft ? Le machine learning ! Si vous avez vu le film « Her », vous avez compris : Scarlett Johansson y campe le rôle d’une assistance virtuelle très spéciale, tout comme se veut l’être Cortana, l’assistante vocale personnelle développée par Microsoft. Cortana apprend à connaître chaque utilisateur pour lui fournir une réponse personnalisée, tenant un carnet de notes auquel elle ajoute progressivement les us et coutumes de son patron et lui diffusant dès que possible les informations utiles à sa vie professionnelle…

Ces avancées spectaculaires en matière de machine learning sont en train de s’immiscer dans tous les produits de Microsoft et notamment Office. Objectif : productivité !

Le Machine …quoi ?

Rappelons d’abord quelques principes. Le machine learning est une branche de l’intelligence artificielle, qui permet à une machine d’évoluer grâce à un processus d’apprentissage. En avalant une masse considérable de données et en étant capable de les analyser, la machine devient de plus en plus intelligente au fil du temps. Le concept n’est pas nouveau, mais le Cloud, le Big Data et de récentes avancées en mathématiques ont permis de faire un bond de géant. Microsoft, grâce à Azure ML, permet aujourd’hui de démocratiser ces technologies et de les proposer aux entreprises. Au-delà de Cortana, Microsoft a intégré le machine learning à Bing, ou encore à Excel pour des fonctions de complétion automatique de colonnes…

La beauté du machine learning, c’est que les entreprises n’ont pas besoin d’un spécialiste pour en profiter et améliorer leur productivité. Exemples ?

Si seulement Scarlett pouvait trier notre boite mail…

Que celui qui n’a pas connu le problème de la boite mail toujours pleine nous jette la première pierre. Difficiles à filtrer ces emails entraînent une perte de temps considérable tous les jours. Microsoft, grâce au machine learning, va révolutionner la gestion des emails. Cette petite révolution porte le nom de Clutter. La promesse est alléchante : savoir enfin trier les mails importants des autres. Clutter divise ainsi la boite mail de l’utilisateur : une inbox « saine », libérée des mails inutiles, et une autre inbox (un « clutter »), qui contient les emails indésirés. Grâce au machine learning, le système apprend au fur et à mesure comment trier ces emails, en fonction du comportement et des habitudes. L’utilisateur peut signaler les erreurs, afin d’affiner le tri. Cette option est activable via Outlook.

…ou savoir tirer une véritable valeur de nos informations

Qui n’est pas non plus noyé sous la masse d’informations sur sa propre machine, dont on a même plus conscience de leur existence, alors qu’elles pourraient me permettre de nous aider dans notre quotidien. Microsoft tente là encore de changer la donne. Delve, qui tire parti d’Office Graph ré-imagine la manière dont on cherche des informations au quotidien. Il est en effet capable d’analyser en continu les interactions, les flux d’activité et les relations pour en tirer des informations pertinentes pour gagner en productivité. L’application est capable d’aller aussi puiser des données dans Office, Sharepoint, OneDrive, Outlook et Yammer. Il est également possible de présenter les informations sous forme graphique.

Bref, oui, Clutter et Delve rendent Office 365 encore plus sexy. Et ce n’est que le début ! Microsoft a racheté fin janvier une société, Equivio, spécialiste de l’analyse de texte, pour pousser encore plus loin le machine learning dans Office. De là à avoir une Scarlett qui sait classer vos documents intelligemment, il n’y a qu’un pas ! La machine est en route…

About The Author

David Da Silva

Microsoft Digital Offer Manager.

Nous suivre

 

 

Catégories

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter