Select Page

Comment aborder SAP HANA sans se tromper

En 2013, le DSI de Vinci Energies expliquait lors d’une conférence SAP que le « In Memory » avait changé sa manière de répondre aux besoins métiers. « La DSI passe du rôle d’empêcheur de tourner en rond à celui d’apporteur de solutions », avait expliqué Dominique Tessaro, Directeur des Systèmes d’Information du groupe.

L’approche « In-Memory » apportée par SAP HANA était en effet une réponse de choix pour adresser les nouveaux besoins. En effet, sur le terrain, les clients font aujourd’hui face à une croissance massive du volume de données, avec le besoin de résultats immédiats, une consolidation matérielle et logicielle, et une exigence de flexibilité.

En mémoire des serveurs

L’IT aujourd’hui est de plus en plus amenée à traiter des quantités de données exponentielles. Dans de tel cas, l’analytique atteint des délais incompatibles avec les contraintes business. Et cela devient inadmissible !
En fait, les bases de données traditionnelles atteignent leurs limites : les métiers subissent  d’énormes temps de latence nécessaires pour remonter les données.

Comment changer la donne ? Avec une nouvelle approche, où les données sont mises en mémoire dans les serveurs, et ce pour éliminer ces temps de latence contraignants. Voilà pourquoi on qualifie ces nouvelles bases de « In Memory ».

C’est tout de même une petite révolution. Mais pour Henri van der Vaeren de SAP, lors de la même conférence citée plus haut « on n’a pas inventé l’ampoule en améliorant la bougie ». SAP HANA n’avait pas le choix que d’être disruptif, même si pour les DSI, ce serait aussi un challenge.

Le temps réel, la clé

L’objectif principal de SAP HANA est donc de réduire les temps de réponse et de se rapprocher du temps réel malgré cette explosion de volumétrie vécue par les entreprises, et afin de pouvoir répondre efficacement aux impératifs de réactivité exigés par les métiers. SAP HANA cible aussi bien le décisionnel et le transactionnel (maintenant étendu à OLTP).

Quels usages ?

Les cas d’usages sont multiples mais en voici quelques exemples. Dans la finance, SAP HANA permet de tirer un avantage concurrentiel du volume important de ses données financières. Dans le marketing ou la vente, SAP HANA permet de renforcer l’adressage client en vitesse et en finesse d’analyse. Enfin, dans la logistique, SAP HANA permet le pilotage en temps réel de la chaîne d’approvisionnement.

Appliance spécifique indispensable

SAP étant un éditeur de logiciel, la question d’une plateforme matérielle spécifique s’est vite posée. La solution In Memory est intimement liée au matériel et à la performance de celui-ci. Plusieurs constructeurs ont planché sur des architectures, toutes différentes.
Par exemple, notre partenaire HP a très fortement investi sur SAP HANA avec une gamme d’appliances dédiée. HP a en fait développé plusieurs offres de type « single Node » et de type multi nœuds « scale out », pour pouvoir répondre à des besoins divers, en fonction par exemple de la taille de la base de données, son évolutivité et du niveau de disponibilité du système.
HP propose en fait un système d’analyse basé sur SAP HANA très puissant. D’ailleurs, avec ces systèmes intégrés et convergés, HP propose un portefeuille de technologies et logiciels pour assurer la sauvegarde et la restauration des bases de données.
Les AppSystems HP disposent de l’architecture des plateformes et de l’expertise qui permettent à nos clients d’atteindre plus rapidement la valeur promise par SAP HANA, en amélioration des performances d’analyse et d’exécution de Business WareHouse ainsi que sur d’autres applications critiques.

La plus-value d’un intégrateur technique et d’un intégrateur fonctionnel combinés

Pour la plupart des DSIs, passer à SAP HANA les met face à une dure réalité : la problématique de compétences disponibles. HANA est une solution jeune et il n’est pas simple de dégoter des experts. En interne, le personnel technique est en général formé sur des versions plus classiques. Se reposer sur les compétences des experts est donc nécessaire.

SCC se place dans ce périmètre, en tant qu’intégrateur technique, pour :

  • le choix de l’architecture adaptée.
  • la mise en œuvre de la plateforme technique dans son intégralité, y compris sur les aspects de sécurité, de sauvegarde et de continuité d’activité, et en mettant à profit nos compétences multi-constructeurs.
  • l’expertise aussi dans l’approche SAP HANA Tailored Data Integration (TDI).
    En alternative à l’appliance SAP HANA complète définie par les constructeurs, SAP a maintenant validé le principe d’utiliser une plateforme de stockage pré existante avec des contraintes et des limitations. SCC va aussi jouer un rôle déterminant dans cette hypothèse.
  • le partenariat avec un intégrateur fonctionnel.

Nous collaborons avec des systèmes intégrateurs spécialistes du fonctionnel.

About The Author

SCC

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *