Données d’entreprise : un bastion à défendre !

Données d’entreprise : un bastion à défendre !

Si 2018 sera clairement l’année du RGPD, et donc de la défense des données personnelles, il n’en reste pas moins que les données de l’entreprise, quelles qu’elles soient, sont un capital à défendre bec et ongles. Et impossible de se reposer sur ses lauriers : une menace chasse l’autre. Avec des conséquences parfois très lourdes : des entreprises, parfois immenses, se souviendront longtemps du ransomware WannaCry.

 

Le capital-données, valeur inestimable de l’entreprise

C’est bien connu : l’information n’a pas de prix. C’est d’ailleurs pour cela que les plus grandes puissances mondiales sont dotées d’agences toutes plus inventives les unes que les autres pour disposer constamment des informations les plus fraîches sur leurs éventuels ennemis, mais également sur les nations amies. On ne sait jamais… Si en français, on parle de « renseignements », le terme anglais est finalement beaucoup parlant : « intelligence » !

Pourquoi cette introduction si diplomatiquement incorrecte ? Très simple : aussi pacifique soit-elle (et encore !), la guerre économique que se livrent les entreprises pour réussir s’appuie sur les mêmes leviers : l’information est capitale ! L’information sur ses concurrents bien sûr, mais surtout sa propre information. En d’autres termes : ses données.

Un capital que les entreprises ont de tout temps jalousement protégé (secrets de fabrication par exemple) mais qui aujourd’hui est plus exposé que jamais, dans des environnements IT de plus en plus complexes (Cloud, mobilité, etc.) et dans des pratiques commerciales totalement mondialisées. Si le vol ou la perte de ces données n’exposent pas exactement aux mêmes risques, les conséquences de l’un comme de l’autre peuvent être particulièrement graves.

Si 2018 sera clairement l’année du RGPD, et donc de la défense des données personnelles, il n’en reste pas moins que les données de l’entreprise, quelles qu’elles soient, sont un capital à défendre bec et ongles. Et impossible de se reposer sur ses lauriers : une menace chasse l’autre. Avec des conséquences parfois très lourdes : des entreprises, parfois immenses, se souviendront longtemps du ransomware WannaCry.

 

Le capital-données, valeur inestimable de l’entreprise

C’est bien connu : l’information n’a pas de prix. C’est d’ailleurs pour cela que les plus grandes puissances mondiales sont dotées d’agences toutes plus inventives les unes que les autres pour disposer constamment des informations les plus fraîches sur leurs éventuels ennemis, mais également sur les nations amies. On ne sait jamais… Si en français, on parle de « renseignements », le terme anglais est finalement beaucoup parlant : « intelligence » !

Pourquoi cette introduction si diplomatiquement incorrecte ? Très simple : aussi pacifique soit-elle (et encore !), la guerre économique que se livrent les entreprises pour réussir s’appuie sur les mêmes leviers : l’information est capitale ! L’information sur ses concurrents bien sûr, mais surtout sa propre information. En d’autres termes : ses données.

Un capital que les entreprises ont de tout temps jalousement protégé (secrets de fabrication par exemple) mais qui aujourd’hui est plus exposé que jamais, dans des environnements IT de plus en plus complexes (Cloud, mobilité, etc.) et dans des pratiques commerciales totalement mondialisées. Si le vol ou la perte de ces données n’exposent pas exactement aux mêmes risques, les conséquences de l’un comme de l’autre peuvent être particulièrement graves.

Données personnelles : nouvel acteur de la relation clients

Au même titre que les entreprises, les particuliers eux-aussi ont un capital informationnel à défendre : leurs données personnelles. En Frane en particulier, où, dès 1978, les données personnelles étaient prises en compte et protégées par la loi Informatique et Libertés

Quarante ans plus tard, c’est via l’Europe que la protection des données personnelles est pour le moins renforcée, avec l’entrée en vigueur le 25 mai 2018 du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD ou, en anglais, GDPR : General Data Protection Regulation).

Un renforcement qui fait bien sûr peser de nouvelles contraintes et des sanctions potentiellement dissuasives sur les entreprises (jusqu’à 4 % du CA mondial de l’entreprise), mais qui modifie également les rapports de force entre les entreprises et leurs clients particuliers, dont les droits d’accès, de modification et de suppression de leurs données du système d’information des entreprises sont désormais beaucoup plus stricts.

Mais tout n’est pas aussi simple : car le RGPD apporte de telles évolutions que nombre d’entreprises semblent perdues face à l’immensité de la montagne à gravir pour être conformes le jour J ! Puis, sur la durée, être en mesure de répondre quotidiennement aux nouvelle exigences du règlement… Et la question n’est pas seulement technique : les aspects économiques, juridiques et commerciaux sont au cœur de la nouvelle réglementation européenne.

Comment s’y préparer ? Quels sont les risques, contraintes et conséquences de l’entrée en vigueur du RGPD sur votre système d’information, et plus globalement sur votre entreprise ? Pour en savoir plus, téléchargez le livre blanc.

RANSOMWARES & RGPD
Protection des données personnelles
Un enjeu de premier plan pour les Entreprises

Ransomware

About The Author

SCC

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter