Le réseau SD WAN libère le potentiel applicatif et booste l’expérience

Le réseau SD WAN libère le potentiel applicatif et booste l’expérience

Le MPLS ne tiendra plus la charge à lui tout seul encore bien longtemps encore si l’entreprise poursuit sa migration vers le cloud (ce qu’elle fait massivement). Place au SD WAN, le réseau étendu privé qui priorise intelligemment et dynamiquement les paquets et les applications pour garantir un service impeccable. Car in fine, l’objectif dans le viseur doit rester l’expérience utilisateur, quoiqu’il arrive.

Attention au vieillissement du réseau

À ce jour, beaucoup d’entreprises dotées d’architectures distribuées continuent de s’appuyer sur des réseaux MPLS (Multi Protocole Label Switching). Des réseaux qui sont à la fois coûteux et trop statiques pour répondre aux nouveaux besoins définis par le mouvement de transformation numérique. Les applications se montrent gourmandes en ressources et peu d’entre elles se passent maintenant de temps réel (ERP, outils collaboratifs, communication unifiée, etc.). Elles nécessitent donc de faibles latences et de plus en plus de bande passante, entraînant à leur suite une augmentation significative des coûts et un risque accru de sous-dimensionnement du réseau.

Il est évident aujourd’hui que le Tout-MPLS n’apporte pas la flexibilité requise pour exploiter l’ensemble des applications d’entreprise sur le Cloud.

Oui, la technologie MPLS commence à dater. Elle se montre aujourd’hui particulièrement inadaptée face à la multiplication des applications web et la nécessité de pouvoir les différencier pour pouvoir leur offrir la qualité de service requise.

Le Tout-MPLS est également un frein à toute politique d’innovation. Difficile en effet, d’exploiter à plein rendement ses solutions SaaS de BI et d’analytics temps réel ou d’offrir de nouveaux services à ses clients et partenaires dans ces conditions (wifi invité, visioconférence, flux vidéos sont de fait limités, voire inexistants dans certaines entreprises).

 

Les multiples atouts du SD WAN

C’est pourquoi aujourd’hui, toutes les entreprises portent leur attention sur le SD WAN, le Software Defined Wide Area Network. Joseph Fernando, ingénieur avant-vente, expert réseau et sécurité chez Citrix, confirme l’évolution de la demande : « Nous proposons nos solutions SD WAN depuis trois ans maintenant et nous notons une forte accélération de la demande pour ces technologies réseau de dernière génération ces 15 derniers mois. Chaque projet de renouvellement de WAN inclut systématiquement un volet SD WAN. Nos clients se montrent d’ailleurs très au courant des possibilités ! »

Il faut dire qu’optimiser et accélérer l’accès aux applications Cloud devient un objectif opérationnel urgent. Or, et c’est tant mieux, le déploiement d’un réseau SD WAN est d’une grande efficacité. Une entreprise comptant une cinquantaine de sites distants à son actif profitera de son nouveau réseau en un mois en moyenne, grâce au mode plug&play, sans intervention technique.

La sécurité reste évidemment un passage obligé avec pour point d’intérêt que certaines technologies SD WAN peuvent se substituer à terme à un routeur ou un firewall. « Par ailleurs, les entreprises peuvent utiliser tout ou partie de leurs bandes passantes internet comme un réseau privé grâce à un chiffrement fort, contribuant d’autant à réduire le coût de consommation de bande passante sur MPLS » rappelle Jérôme Lecerf, consultant avant-vente chez SCC.

Outre un déploiement rapide et une réduction manifeste de la complexité, c’est aussi l’applicatif d’entreprise qui reprend des couleurs.

L’expérience utilisateur, la marque de la différence

Typiquement, les communications unifiées font un bond dans les entreprises dotées de réseaux SD WAN, ce qu’elles ne pouvaient se permettre sur du MPLS. Le SD WAN apporte une garantie de stabilité de service inégalée. Il soutient la charge et offre une expérience utilisateur qui en bluffe plus d’un et favorise, cela va sans dire, une bien meilleure adoption des solutions dans l’entreprise. Il en va de même avec la voix sur IP, jusqu’ici fortement dégradée, nombre d’entreprises pouvant en témoigner.

Car au moment de choisir son futur réseau, c’est en particulier sur l’expérience utilisateur qu’il faudra porter son attention. Tous les SD WAN finalement ne se valent pas.

Si la possibilité d’agréger plusieurs liens ensemble de type MPLS et IP n’est pas nouvelle en soi (la technologie existe depuis 15 ans au niveau des répartiteurs de charges et des firewalls), la mise à disposition d’un moteur à la technologie extrêmement granulaire n’est en revanche pas disponible dans toutes les offres SD WAN.

Un moteur qui travaille au niveau du paquet et non du flux offre une reconnaissance automatique des applications et en fonction, leur routage intelligent, pour minimiser drastiquement les temps de bascules. Il faut reconnaître que la technologie donne un effet « Waouh » particulièrement réussi, la bascule devenant imperceptible aux yeux de l’utilisateur.

Une analogie qu’aime citer Joseph Fernando avec l’application GPS Waze illustre bien l’efficacité de la technologie : « Waze fait des adeptes, car il n’est pas traditionnel. Il offre l’état du trafic en temps réel, détecte un embouteillage et se révèle capable de rediriger le conducteur sur des routes plus fluides. » C’est ce que font parfaitement certaines solutions SD WAN, qui détectent en temps réel la congestion et la variation de latence sur un réseau, réagissant alors à la milliseconde.

 

Le SD WAN vient ainsi supporter très efficacement les avantages jusqu’ici acquis avec le cloud (élasticité, agilité, résilience), garantit leur pérennité et donne à l’entreprise une occasion supplémentaire de rester dans la compétition à l’innovation de service.

About The Author

SCC

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter