Select Page

Les baies de stockage ont-elles encore un avenir ?

La question est de retour ! Au cours de la grande Mecque de l’infrastructure qui s’est tenue il y a quelques semaines à San Francisco, à savoir VMworld, VMware a encore une fois secoué les esprits en matière de stockage. Et pour cause : sa nouvelle stratégie baptisée Software Defined Datacenter, qui vise à créer des datacenters virtualisés globaux, en y intégrant des fonctionnalités de stockage avancées, relance un débat qu’on avait quelque peu oublié : est-il encore utile d’investir dans une baie de stockage «intelligente» ou un simple JBOD pourrait finalement suffire ?

L’argument pour une approche JBOD, est de faciliter l’administration du stockage, d’accroître les performances, mais aussi de permettre aux entreprises et utilisateurs qui le souhaitent de faire abstraction des baies SAN et NAS. En clair, la volonté affichée est de déplacer l’intelligence des baies ailleurs….

Ne pas revenir sur le stockage

Alors, le stockage serait-il en passe de devenir une commodité ? Un simple amas de disques, chargés d’héberger sans réfléchir les milliers de données de l’entreprise ? C’est bien un sentiment éprouvé par certains utilisateurs, pour qui le stockage n’est pas censé évoluer dans leur stratégie d’équipement. La raison ? Lorsque ces clients font l’acquisition d’une solution et portent des interrogations sur les coûts de maintenance, la demande sous-jacente est, souvent, de ne plus revenir sur le stockage. Ou alors le moins possible, tant il est vu comme une contrainte. Le stockage, est souvent, pour eux, source de complexité.

Mais non, le stockage ne doit pas être une commodité !

Et pourtant, non, cela ne devrait absolument pas être le cas. Maintenir une certaine intelligence au niveau du stockage est encore indispensable. Tout simplement parce que sans intelligence, l’agilité dans le management des données n’existe pas. Or, sans cette fameuse agilité, les entreprises mettent leur compétitivité en jeu. Les fonctionnalités incluses dans les baies de stockage, au contraire, sont une aide précieuse pour accélérer la productivité des métiers dans l’entreprise. Le stockage doit être votre meilleur allié pour pouvoir répondre avec qualité aux demandes de plus en plus urgentes des directions métiers ! Sans une infrastructure intelligente, les directions métiers vont mettre l’IT en concurrence avec les fournisseurs Cloud.

L’intelligence n’est pas une option mais un pré-requis

Il est important de se poser les bonnes questions. Les analystes assurent que le volume de données va continuer de croître de 50 % chaque année. Votre infrastructure ne doit-elle pas être préparée à gérer ce raz de marée ? La gestion intelligente des données est donc une fonctionnalité cruciale pour vous. Sans aucune capacité à déployer, ajuster, contrôler le stockage, aucune chance d’y parvenir. Par ailleurs, les opérations de routine, comme la création de LUNs, la réplication, la gestion de la performance ne peuvent être efficaces qu’avec de bons outils. L’automatisation devient critique, et source d’économies non négligeables, et le tiering devient une obligation. Enfin, le scaling à l’infini, pour repousser les limites du volume de données nécessaires ou du nombre de noeuds nécessaires dans un cluster, doit être possible de manière la plus transparente possible. Aujourd’hui, certaines solutions de stockage permettent de stocker une volumétrie cible en économisant plus de 50 % d’empreinte physique y compris sur les données primaires de production. Par ailleurs, il est parfois possible de renouveler entièrement certaines infrastructures de stockage (disques, mais aussi contrôleurs), de façon 100 % transparente pour les utilisateurs, et cela, sans même avoir à mener un projet de migration de données. Bref, l’intelligence n’est pas une option mais bien un pré-requis. Surtout dans le stockage. Qu’en pensez-vous ?

About The Author

SCC

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter