Select Page

« Les DSIs n’ont jamais eu autant besoin de partenaires pour les accompagner »

Interview Didier Lejeune, DGA SCC

Votre position d’intégrateur a-t-elle changé ?

Oui. Nous sommes montés d’un cran. Nous ne sommes plus seulement un intégrateur de technologies, mais bel et bien un fournisseur de solutions complètes end-to-end depuis le consulting jusqu’au «build and run», tout en garantissant le maintien en conditions opérationnelles. C’est un positionnement original sur le marché, et quasi unique car SCC assure pour ses clients un accompagnement personnalisé de bout en bout. C’est un virage positif qui monte nos collaborateurs en valeur. Nous avons d’ailleurs en ce sens déclenché à la fin de l’année dernière un plan d’embauche important pour renforcer nos équipes avec de nouvelles compétences.

Comment les clients et partenaires perçoivent-ils ce changement ?

Ils sont rassurés. La transformation est nécessaire et nous avons pris le virage au bon moment. Nous avons aussi les moyens financiers et industriels de le faire, ce qui est le cas de très peu de sociétés sur le marché. Dans un contexte économique global difficile, les clients et partenaires ont besoin de sociétés pérennes qui ont compris leurs nouvelles problématiques.

Vous vous transformez, mais les DSIs se transforment aussi. Vos relations avec eux ont-elles changé ?

Aujourd’hui on travaille encore beaucoup avec les DSIs, mais on se rend compte que certains besoins ne sont plus adressés de manière classique. Certains projets sont désormais menés par les directions métier, et cette approche métier prend de plus en plus d’ampleur. Nous travaillons donc à pouvoir adresser ces besoins avec une réponse différente, par exemple moins centrée sur uniquement la technologie, et plus sur les solutions. Les DSIs de leur côté doivent gérer des projets qui ne sont plus entièrement maîtrisés par eux : ils doivent faire face à des problèmes de sécurité, de continuité de service, de support….De plus, avec la réduction des budgets, ils ne sont plus capables de suivre l’ensemble des évolutions technologiques. Dans ce contexte, ils ont de plus en plus besoin de partenaires capables de les aider à gérer leurs projets. L’externalisation partielle sera une des réponses, parce que les entreprises n’ont plus les moyens de tout faire par elles-mêmes.

Quelle est la tendance la plus forte pour vous en matière d’infrastructure ?

Les clients s’interrogent beaucoup sur la refonte des datacenters, et sur les architectures convergées. Beaucoup ont des infrastructures vieillissantes, et ont besoin d’un partenaire capable de les accompagner dans la rénovation. Nous avons renforcé la formation de nos équipes pour embrasser ces nouveaux enjeux qui impliquent notamment de nombreuses briques de virtualisation et d’administration. Mais cela reste de toutes les façons en ligne avec ce que nous faisions jusque-là.

Quels sont les autres axes de développement pour SCC en 2013 ?

Nous sommes sur plusieurs fronts, bien entendu, mais trois aspects précis nous différentient vraiment. Tout d’abord, le Cloud, son orchestration et son management, en incluant son écosystème. Nous sommes le seul partenaire choisi au niveau France pour la stratégie VMware vCloud, et nous allons former nos équipes en ce sens. Ensuite, la mobilité. C’est un axe très important pour nous depuis un an, depuis que nous avons créé une BU spécifique, et nous travaillons à renforcer cette offre. Face à une arrivée de plus en plus massive de tablettes et de Smartphones, les clients ont des besoins en management de plus en plus complexes. On a pris le problème à la base pour développer une offre de service qui touche aux besoins réels des entreprises et qui permet d’optimiser le TCO de ce genre de projets. Enfin, l’impression. Nous venons de lancer une offre d’audit et de refonte du parc d’impression chez les clients, Flexprint, qui consiste à déployer un parc hétérogène, tout en s’engageant sur des niveaux de services uniques et une facturation coût/page globale. L’offre est industrialisée, et nous formons nos commerciaux pour pouvoir répondre de manière originale à de grands dossiers. C’est une offre multi-fournisseurs, et c’est ce qui la rend unique sur le marché. On peut ainsi choisir l’offre la mieux dimensionnée pour le client, sans le cantonner à une seule marque.

Tous ces efforts vont s’étaler sur l’année, et nous allons tout mettre en œuvre pour accélérer notre développement. Nous avons un beau projet d’entreprise et tout ce qu’il faut pour devenir incontournables dans l’intégration et l’implémentation de solutions.

About The Author

SCC

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous suivre

 

 

Catégories

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter