[Sauvegarde] Comment Acronis compte remuer le secteur ?

En matière de sauvegarde, on pensait avoir (presque) tout vu. On n’avait à priori pas besoin non plus d’un nouvel acteur, le marché étant déjà, comme vous le savez, bien fourni. Pourtant, Acronis, fort de son expérience sur le marché grand public, se fait depuis quelques temps déjà une place de choix sur la partie entreprise, et notamment sur les environnements virtualisés et cloud. Qu’apporte-t-elle de plus que les autres ? Mérite-t-elle sa place sur le marché ? Pour en savoir plus, je suis allé à la rencontre de Laurent Rousseau, Senior Sales Engineer chez Acronis.

En tant qu’acteur grand public reconnu, n’était-ce pas un peu risqué d’investir le secteur des entreprises ? Pourquoi ce choix stratégique ?
Il y a dix ans, un ingénieur russe a eu l’idée de développer une technologie de snapshot, qui permettait de figer le système et les données pour pouvoir les sauvegarder de manière fiable et d’avoir ainsi une image cohérente lors de la restauration sur le même matériel ou un matériel différent. Acronis était né. Ce principe de snapshot était une bonne idée puisqu’on la retrouve partout aujourd’hui. Certes, la solution au départ était à destination des PCs, et certes, le secteur est très concurrentiel aujourd’hui, mais nous avons eu le sentiment de pouvoir vraiment apporter notre pierre à l’édifice en continuant nos développements. Quand on adresse le monde de l’entreprise, on a bien entendu des contraintes supplémentaires mais notre cœur de métier reste le même : il y a une vraie cohérence lorsqu’on a un savoir-faire acquis depuis dix ans, et c’est là-dessus que nous avons voulu capitaliser.

Concrètement ?
Nous avons donc développé notre solution, Acronis Backup & Recovery, pour protéger les machines physiques, les environnements virtuels quels qu’ils soient (VMware, Hyper-V, RHEV, Oracle VM, Xen…) et les workstations, le tout, depuis une seule et unique plateforme. Depuis plusieurs années tout ce qui a été développé a été intégré, avec toujours l’objectif d’offrir une administration et exploitation simplifiée des sauvegardes. Nous travaillons en permanence sur notre capacité à adresser un parc de machines plus important, plus hétérogène tout en conservant cette simplicité d’utilisation. Beaucoup de nos clients lorsqu’ils testent nos produits sont surpris du rapport performances/simplicité, et abandonnent souvent leurs outils classiques, plus lourds à gérer.

Vos points forts en quelques mots ?
La sauvegarde en mode bloc à la fois sur disque et sur bande, l’externalisation possible vers un Cloud 100 % français, et notre savoir-faire en matière de crash recovery et de sauvegarde des serveurs et des postes de travail, le tout avec une seule plateforme là où d’autres nécessitent plusieurs outils. Et cela, sans perdre en performances, bien au contraire. Notre sauvegarde globale (système + fichiers) permet de restaurer l’intégralité de la machine ou, de manière granulaire, un fichier, un répertoire, un,objet Exchange, Sharepoint…

Face à des acteurs très puissants sur le domaine, comment vous différentiez vous sur les environnements virtualisés ?
Notre chance, c’est que la technologie de base y était déjà adaptée, et c’est pour cela que nous y croyons d’autant plus aujourd’hui. Dès la création de la société, deux choix ont été faits : faire la sauvegarde en mode bloc et s’appuyer sur des snapshots. Des approches qui correspondent parfaitement aux contraintes de la virtualisation. Cela nous a poussé à intégrer la virtualisation dans notre gamme de produits existants avec des agents spécifiques pour chaque hyperviseur. Nous avons également une solution dédiée à l’environnement VMware, vmProtect, extrêmement simple et rapide à mettre en œuvre : en moins de dix minutes on a installé la solution, créé les politiques de sauvegarde et lancé la première sauvegarde de l’ESX et des VMs.

Quelle est votre approche dans le cas des sites distants, qui représentent beaucoup de projets aujourd’hui ?
Notre solution est extrêmement intéressante dans ce cas là, et les clients remplacent souvent leurs solutions existantes par la nôtre. Pourquoi ? Parce qu’en natif, nous offrons la possibilité de définir jusqu’à 5 destinations différentes pour un même plan de sauvegarde (une partition sécurisée sur la machine elle-même, toutes les technologies de disques, les bandes ou le Cloud sécurisé Acronis). Le client bénéficie aussi des fonctionnalités de qualité de service au niveau de la bande passante, que ce soit au niveau relatif (% de la bande passante) ou absolu (valeur de Bande Passante définie en fonction des besoins des applications). Aussi, grâce à notre option de déduplication à la source et à la destination on ne transfère et on ne stocke que des données uniques.

Comment votre solution est-elle perçue par les clients aujourd’hui ?
La bonne nouvelle, c’est que nous ne sommes jamais remis en question sur notre cœur de métier : la sécurisation de la donnée. Ils trouvent en plus dans les solutions Acronis une garantie de pérennité de leurs investissements car ils ont aujourd’hui une solution couvrant au plus près leurs besoins actuels et leur permettant d’anticiper les besoins futurs.
En effet, ils vont l’utiliser aujourd’hui aussi bien pour le déploiement, la sauvegarde, la virtualisation des serveurs physiques… Puis ils peuvent s’appuyer sur Acronis pour la mise en place de leur plan de reprise d’activité et pour les accompagner dans le cheminement vers le Cloud.

Quelles sont les nouveautés ?
Pour compléter son offre de sécurisation des données, Acronis s’est ouvert au marché de la mobilité en acquérant la société Group Logic. Les solutions sécurisées de file sharing, activEcho, et de mobile file management, mobilEcho, nous permettent de compléter notre couverture des différentes ressources de l’entreprise.

Nous avons profité du VMworld à Barcelone il y a quelques semaines pour renforcer notre positionnement sur les solutions Enterprise au travers de deux lancements de produit :

  • Une solution de sauvegarde des environnements vCloud Director de VMware permettant de donner, aux tenants d’une infrastructure vCloud, la possibilité de gérer eux-mêmes leurs sauvegardes.
  • Une offre de gestion du stockage, Acronis Storage, permettant d’optimiser la sécurité des données et le coût des infrastructures de stockage.

L’AVIS DE L’EXPERT

Merci à vous !Après tous ces échanges je constate qu’Acronis se positionne dans la cours des « grands ». Les fonctionnalités présentes comme la sauvegarde des environnements virtuels / physiques, la sauvegarde sur disques/bandes/cloud, la déduplication et notamment la sauvegarde des postes de travail avec une administration centralisée, fait d’Acronis une des solutions les plus complètes sur le marché de la protection des données. C’est pourquoi nous avons choisi d’installer ces solutions dans le Solution Center SCC.

A propos de l'auteur

Samuel Lodeon

Data Protection Solution Architect.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter