SD-WAN : Pourquoi un jour, vous y viendrez forcément

SD-WAN : Pourquoi un jour, vous y viendrez forcément

Seulement 1% des entreprises a déjà mis en place du SD-WAN, réseau étendu intelligent, si l’on en croit le Gartner. C’est dire comment peu d’entre elles ont réellement senti le potentiel de cette technologie pourtant en passe de révolutionner le WAN, tout comme la virtualisation a révolutionné le serveur.

La bonne nouvelle, c’est que la donne est en train de changer. Le Gartner annonce en effet que d’ici à trois ans, près de 30 % des entreprises auront fini par sauter le pas. Au vu des atouts du SD-WAN, il est clair que la majorité des DSI y viendront forcément un jour.

Mieux garantir la performance applicative

Les entreprises ont en général trois types de connexions : une coûteuse, une modérée et une plutôt bon marché, en fonction des besoins de débits et de QoS. Manque de chance, c’est celle qui coûte le plus cher qui est en général réquisitionnée pour le WAN. Normal : avec la croissance des nouvelles applications, le WAN est gourmand et exigeant. La performance et le ressenti utilisateur deviennent dans ce cas les éléments clés pour satisfaire les directions métiers. Selon Gartner, le trafic WAN augmente actuellement de 15% par an, avec des applications de plus en plus critiques et sensibles (VDI, XenApp, applications web etc…). Le WAN est donc devenu en peu de temps un réseau d’entreprise de plus en plus difficile à gérer, d’autant plus lorsqu’il faut couvrir de nombreux sites distants.

Le SD-WAN est une vraie bonne idée

Mais une petite révolution est en train de s’opérer dans le domaine. Le SD-WAN, encore appelé Software-Defined WAN se présente comme une évidence : non seulement il permet de réduire les coûts, mais il accélère les réseaux étendus. Complémentaire ou carrément remplaçant du MPLS, il permet en effet de gérer le réseau différemment, au travers d’un WAN Hybride combinant diverses technologies et divers opérateurs, l’idée est de rendre le réseau agnostique. Petit frère du Software-Defined Network, le SD-WAN déporte l’intelligence dans le logiciel plutôt que dans le matériel, apportant une souplesse impossible jusqu’alors. Pour les métiers, moteurs de son adoption, c’est une vraie bonne idée.

LES ATOUTS

Les technologies historiques demandent une expertise IT poussée, et le WAN actuel est très statique. Au contraire, parce que le SD-WAN est un réseau virtuel, il en a tous les avantages : une gestion simplifiée, agile et moins coûteuse. La technologie SD-WAN permet la création de réseaux hybrides associant différentes technologies d’accès (services Internet, routage du trafic dynamique, création de connexions en temps réel) en fonction de la bande passante disponible ou de critères présélectionnés. Le SD-WAN s’appuie sur des technologies et des logiciels cloud pour simplifier la mise à disposition de services WAN au profit des sites distants.

Des mécanismes d’attributions de règles par applications et de QoS évolués, permettent aussi d’améliorer considérablement la performance applicative en s’appuyant sur des SLAs qui sont propres aux applications.

Plus rien à faire, ou presque !

Le SD-WAN permet aussi, via une plateforme centrale de management, de simplifier le provisionning, le déploiement et la gestion des sites distants. On parle de « Zero-Touch Provisionning » qui permet d’automatiser les tâches de configurations. Automatiquement, toute la configuration réseau est déployée très facilement sur le site distant.

Meilleure sécurité

Contrairement aux solutions WAN traditionnelles, qui gèrent la sécurité à travers plusieurs appliances dans chaque succursale, le SD-WAN inclut toutes ces fonctions. Le SD-WAN permet notamment d’attribuer des règles spécifiques définies par le client pour sécuriser et contrôler l’ensemble du trafic WAN. Au travers du DPI (Deep Packet Inspection) et un firewall statefull la technologie SD-WAN sécurise les sites distants. Il aide également à déterminer le meilleur chemin, que ce soit MPLS, internet ou une combinaison des deux, pour chaque application en fonction de ces règles et des mesures de qualité du réseau, tout en assurant le chiffrement des données en mouvement de bout en bout.

Réduction des coûts

Aujourd’hui, à titre de comparaison, si l’on compare une liaison MPLS versus une liaison ADSL, on a un rapport de 1 à 10. Grâce au SD-WAN, on obtient donc un service opérationnel et sécurisé mais à un coût bien inférieur.

SCC a développé avec son partenaire Citrix- un acteur clé du SD-WAN sur le marché- tout une expertise et de nombreux cas d’usage dans le domaine. Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas d’entreprise trop petite ou trop grande pour tirer profit du SD-WAN. Seul prérequis : avoir des bureaux distants connectés avec un WAN.

 

About The Author

Charles Gengembre

Manager BU Sécurité et Réseaux.

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter