Select Page

Stockage : plus besoin de choisir son camp

Stockage : plus besoin de choisir son camp

2017. L’année où, selon une étude de Wikibon, le SAN devait commencer à disparaître, au profit du Software-Defined et de l’Hyper-Convergence, qui allaient tout balayer sur leur passage.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Eh bien, c’est raté ! Bien que l’essor de l’hyper-convergence soit indéniable (68 % des projets aujourd’hui l’incluent), le SAN n’a finalement pas dit son dernier mot. Il est même en passe de retrouver une nouvelle jeunesse avec les technologies en puissance comme la Flash et le Fibre Channel nouvelle génération.

La Flash rebat toutes les cartes

En fait, le stockage aujourd’hui est très différent d’il y a deux ou trois ans. Cinq grandes technologies clés le dessinent : le All-Flash, le Software Defined & HyperConverged, l’Object Storage et la Composable Infrastructure, une tout nouvelle approche de répartition des ressources, le tout protégé avec une sauvegarde de nouvelle génération.

Mais ce qui est remarquable et que personne n’a vraiment vu venir, c’est que la technologie Flash joue aujourd’hui un rôle d’innovateur et d’agitateur dans chacune des catégories.

Initialement, les technologies de stockage 100 % Flash ont séduit les utilisateurs qui avaient besoin de performances transactionnelles élevées, du fait de leur faible latence et de leurs IOPS. Mais les baies étant chères, elles restaient cantonnées à un marché de niche. Aujourd’hui, non seulement la technologie Flash s’est démocratisée mais elle s’est améliorée avec des mécanismes d’optimisation. Et hop, la voilà devenu indispensable, du SAN jusqu’au NAS en passant par l’Hyper-Convergence. Son succès se voit, notamment dans les ventes de baies Full Flash, comme celle de HPE (3PAR) qui engrange un succès phénoménal. Elle devient même une technologie de choix dans l’approche Hybride IT, puisqu’elle permet d’apporter plus d’agilité aux données qui voyagent entre Cloud Privé et Cloud Publics.

Le Flash aussi clé dans la Composable Infrastructure

Et cela n’est pas prêt de s’arrêter. En 2017, aucune techno de stockage n’a disparu mais chacune se réinvente. Il ne s’agit plus de choisir son camp mais de choisir ce qui est le plus pertinent en composant avec les ressources disponibles (applicatives, réseau, Clouds…). La difficulté venant de l’orchestration de toutes ces technologies. Au moment où le monde se concentre sur cette idée d’hyper-convergence, l’industrie semble maintenant s’orienter vers le concept de « désagrégation ». L’idée n’est pas de revenir à des silos individuels de fonctionnalités (quelle idée !), mais plutôt de créer des pools de fonctionnalités entre les nœuds et de n’ajouter ce qu’il faut où il faut, lorsque que cela est nécessaire. La mémoire, la Flash, la puissance de calcul seraient ainsi « désagrégées », regroupées et mises à la disposition de toutes les applications.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

disposition de toutes les applications.

About The Author

SCC