Sélectionner une page

Avis d’expert Virtual Desk par Julien Cohen et Noham Medyouni

Avis d’expert Virtual Desk par Julien Cohen et Noham Medyouni

Dans son livre blanc intitulé “Est-il rentable d’investir dans la virtualisation du poste de travail ?”, Channel BP a brossé un aperçu de ce marché et présenté les avantages et inconvénients de cette solution, mais surtout fait intervenir divers experts, dont 2 experts SCC, Julien Cohen et Noham Medyouni.

Retrouvez cet avis d’expert ci-dessous et téléchargez le livre blanc : Dossier VDI VF 04-14.

Magazine CBP (channelbp.com) : Le VDI répond-t-il aux besoins actuels et futurs des entreprises ?

Le poste de travail de demain doit permettre à une application ou à des données de s’adapter au contexte de travail en toute circonstance, tout en respectant les prérogatives qui incombent à la DSI : rationalisation, sécurité, disponibilité, flexibilité. Le VDI, en dissociant le poste de travail du périphérique qui y accède, répond à cette problématique. Cependant, il n’a su s’imposer : complexité de mise en oeuvre, TCO important et usages limités. Les éditeurs ont compris que le « VDI pour tous » n’est pas la solution et ils modifient aujourd’hui leur approche.

Le client léger est-il une alternative crédible ?

Oui, car il présente un faible coût d’acquisition et des gains notables en terme de TCO (Total Cost Ownership). Plus faciles à déployer, plus simples à administrer, les clients légers offrent en outre une plus grande sécurité des données, qui restent centralisées sur des fermes de serveurs. Mais cette alternative ne répond pas à la totalité des besoins. Elle reste adaptée pour les besoins de salles de formation, de calls centers, d’hôtesses d’accueil ou d’environnements médicaux.

Le Desktop as a Service (DAAS) est-il un concurrent ou une évolution du VDI ?

Les avantages d’une souscription à un service, en lieu et place d’une infrastructure «on premise », ne sont plus à démontrer. D’abord disponible pour les infrastructures, puis les applications et les datas, ce modèle s’applique désormais aux postes de travail : Desktop as a Service (DAAS). Il n’utilise pas la technologie VDI en raison des restrictions Microsoft SPLA pour les systèmes d’exploitation liés au poste de travail, mais le mode multiutilisateur de Windows Server. En levant certaines limitations du VDI “on premise” le DaaS séduira plus d’entreprises dont les PME/TPE qui n’ont pas les budgets ni les ressources pour mettre en place de tels projets. »

Le Daas satisfait-il les clients et les offres sont-elles nombreuses ?

Beaucoup d’entreprises se tournent vers le modèle as a Service. Cette option fait partie intégrante du nouveau poste de travail : Nous leur conseillons de s’orienter vers une solution flexible, modulaire et en phase avec les exigences d’un marché difficile. Aujourd’hui deux acteurs se distinguent : Citrix et VMware, qui proposent des offres riches et CloudReady, tenant compte de tous les usages. La difficulté maintenant est de centraliser l’accès aux ressources masquant les contraintes techniques et de maitriser les infrastructures réseau. Maitriser ces points c’est proposer le poste de travail de demain !

A propos de l'auteur

SCC

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter