BoxInCloud, le partage sécurisé des données en mode SaaS

BoxInCloud, le partage sécurisé des données en mode SaaS

En matière de sauvegarde sur le Cloud, avons-nous retourné notre veste ? Il y a quelques mois, sur ce même blog, nous expliquions que lorsque l’on souhaitait mettre en place une telle solution, (https://www.aucoeurdesinfras.fr/netapp-et-citrix-propulsent-la-box-byscc/1735/), les données devaient impérativement être conservées sur site, avec de fortes règles de sécurité. C’est pourquoi nous avions lancé notre FileBoxBySCC en partenariat avec Citrix et NetApp.

Aujourd’hui pourtant, une nouvelle solution vient enrichir notre offre qui propose de la sauvegarde en mode hybride, avec une partie en local (via un NAS) et une partie en mode SaaS, mais aussi du partage collaboratif. Il s’agit de BoxInCloud.

Mais soyons clairs : nous n’avons pas changé de stratégie. Les deux solutions sont pertinentes et complémentaires. Elles répondent en fait chacune à des cas d’usages différents. Dans le premier cas, l’entreprise garde toute la maîtrise de la plateforme, mais implique quelques coûts d’investissement et de maintenance.

Dans l’autre, on peut apporter plus de flexibilité à une certaine population, en utilisant le mode SaaS pour externaliser au mieux les sauvegardes, faciliter les collaborations, tout en restant très sécurisé.

Cela peut convenir par exemple à des équipes très nomades qui produisent des données sur de multiples terminaux, concerner la sauvegarde du fichier utilisateur ou des problématiques de partage de données, en mode collaboratif entre plusieurs équipes. Enfin il peut s’agir de clients qui ont besoin d’un backup automatisé.

Ce  n’est pas un énième dropbox

Mais attention, il ne s’agit pas d’un énième Dropbox dont la DSI ne voudrait pas, mais bien une offre de partage collaboratif poussée et ultra sécurisée, s’appuyant notamment sur la technologie de CTERA et sur notre expertise.

Et c’est une combinaison gagnante : cette offre a déjà séduit les utilisateurs avant tout pour sa capacité à pouvoir partager leurs données en reprenant le contrôle du comment (lecture/écriture, lien public), quand (durée du partage) et avec qui (interne/externe). D’autre part, ces mêmes utilisateurs souhaitent pouvoir avoir accès à leurs données en mobilité et sans les contraintes d’un VPN qui les oblige à des manipulations compliquées. Tous les terminaux mobiles sont compatibles (iOS, Androïd, WindowsPhone), on peut même y accéder depuis n’importe quel PC depuis un WebCafe.

La sauvegarde automatique des données utilisateurs n’est finalement qu’une extension du service et qui satisfait plus les DSI qui se doivent de pouvoir garantir que le patrimoine numérique de l’entreprise est bien conservé en toute sécurité.

La sécurité en priorité

CTERA répond en effet aux problématiques de sécurité avec une approche de bout en bout pilotée par une API REST qui assure le premier niveau de sécurisation des communications et l’intégration d’autres protocoles de sécurité. La solution permet aussi de s’interfacer avec l’annuaire de l’entreprise et les AD utilisateurs. Enfin, la déduplication globale en mode blocs et la compression permettent également de réduire les temps de sauvegarde et la bande passante. L’intégration est assurée par une plateforme d’administration, un portail de gestion des sauvegardes en ligne, qui gère la fourniture de service.

CTERA permet donc de satisfaite à la fois les utilisateurs et les DSIs : les utilisateurs  retrouvent en effet enfin le pouvoir sur leurs données avec une interface simple et intégrée à leur environnement habituel (Windows, Mac, Smartphone, Tablette), et les DSI contraints aux exigences de sécurité, de localisation des données, de diminution des ressources humaines et financières, retrouvent flexibilité et homogénéité d’accès aux services, variabilité des besoins et ajustements des coûts au juste prix.

 

A propos de l'auteur

SCC

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter