Sélectionner une page

Fin de support de SQL Server 2008/2008 R2, et maintenant ?

Fin de support de SQL Server 2008/2008 R2, et maintenant ?

11 ans de bons et loyaux services pour SQL serveur 2008 / 2008 R2. La plateforme de gestion de données laisse sa place à SQL serveur 2017 et ses fonctionnalités stratégiques. Mais qu’en est-il de la migration vers la nouvelle édition ? Où en sont les entreprises et comment peuvent-elles concevoir leur innovation à venir? Nous faisons le point avec Maxime Bire, Practice Leader Microsoft Cloud chez SCC.

La fin de support de SQL Serveur 2008 est-elle perçue comme une priorité par les entreprises ?

Généralement non, ça ne peut pas vraiment être une priorité compte tenu des nombreux projets en cours au sein d’une DSI, de transformation notamment. Et pour autant, ce devrait en être une pour des questions évidentes de sécurité et de conformité aux textes réglementaires. On ne peut pas ignorer l’élévation du nombre et du niveau des attaques depuis une dizaine d’années.

A quelques semaines de la fin du support, la question n’est donc pas encore à l’ordre du jour ?

D’une part, beaucoup d’entreprises n’ont pas les moyens techniques de migrer ou ne disposent pas de l’accompagnement adéquat. D’autre part, elles sont contraintes par la possession d’applications incompatibles avec les nouvelles versions. Les situations sont variées et c’est aussi pour cela que plusieurs scénarios, proposés par Microsoft, existent pour répondre aux besoins.

Les entreprises souhaitant conserver leurs licences 2008 peuvent faire le choix de rester On premise ou opter pour le cloud. On premise, cela concernera principalement toutes celles dotées d’une software assurance. Les entreprises qui en sont dépourvues peuvent choisir de se tourner vers le cloud Microsoft Azure pour profiter de 3 ans supplémentaires de support.

Ce serait un choix logique ?

La première étape est certainement de profiter de la fin du support pour transformer d’abord son infrastructure, puis repenser ensuite son parc applicatif dans une optique de modernisation.

Donc dans un premier temps, il s’agit de migrer vers Azure pour bénéficier d’une sécurité adaptée tout en préservant un cadre compatible avec ses applicatifs les plus stratégiques. D’ailleurs, nos clients qui ont migré sur Azure pour une recherche de performance, de disponibilité géographique des applications ou de maintien en conditions opérationnelles disposent d’ores et déjà de l’extension de support de 3 ans.

3 ans, de quoi se préparer sereinement à une migration vers SQL Serveur 2017 ?

Oui parce qu’il faut prendre le temps de déplacer sa base de données. Par ailleurs, c’est le temps nécessaire pour tester facilement les plateformes as a service de type SQL instances managées ou SQL database ou bien encore de nouvelles versions déployées en mode test dans le cloud. Le cloud est quand même le terrain de jeu idéal pour essayer, se tromper parfois, revenir en arrière, sans conséquence particulière. Passer sa base 2008 sous Azure permet de préparer ainsi sa migration vers la nouvelle version sans risque de sécurité et, en effet, sereinement.

N’oublions pas également toutes les entreprises en pleine transition et de ce fait en recherche de moyens supplémentaires d’innovation et prêtes pour la version 2017. Le Cloud Azure leur permet de réaliser des économies importantes, de l’ordre de 40 % par machines virtuelles, outre un programme de réservation  jusqu’à 3 ans des machines permettant de réduire les coûts de run.

Comment SCC peut-elle accompagner les entreprises dans cette migration ? 

Nous allons pouvoir aider concrètement les entreprises à identifier le meilleur scénario parmi tous ceux proposés, et les accompagner au niveau technique comme contractuel, dans la migration des environnements locaux, le maintien ou le changement vers des instances managées ou d’autres plateformes SQL. Ceci parce que notre portefeuille d’activités couvre l’ensemble des champs, le support, l’assistance à la migration SQL et l’infrastructure.

Nous déchargeons les clients de cette lourde tâche qui est de mettre à niveau l’environnement ou de le migrer. Pour les applications critiques incompatibles avec SQL Serveur 2017, nous trouvons à la fois le bon vecteur contractuel et les solutions ad hoc pour en garantir la sécurité à un coût contenu. Pour toutes les autres applications, il est toujours possible de conserver une porte ouverte à l’innovation.

D’une façon générale, nos services managés aident nos clients à opérer leur transformation et à la maintenir dans le temps (supervision, exploitation, administration des environnements). J’ajoute que le transfert de compétences également permet d’appréhender correctement les nouvelles fonctionnalités de SQL en mode plateforme ou classique.

About The Author

Pierre-Yves Rauch

Enterprise Channel Manager at Microsoft

Maxime Bire

Practice Leader Microsoft Cloud chez SCC

A propos de l'auteur

Pierre-Yves Rauch

Enterprise Channel Manager at Microsoft

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter