Impression : une nouvelle chance pour le jet d’encre en entreprise

Impression : une nouvelle chance pour le jet d’encre en entreprise

Il est indéniable que la technologie laser est archi-dominante sur le marché de l’impression professionnelle : elle est fiable, éprouvée et largement répandue. De la petite imprimante jusqu’au gros copieur de production, le laser est devenu un standard de fait. Mais la donne change : le jet d’encre se voit offrir une nouvelle chance.

L’impression jet d’encre a fait une première incursion il y’a 15 ans avec l’arrivée de la couleur, mais ces produits étaient destinés au marché grand public, parfaits pour l’impression de photos numériques, mais très cher en exploitation et pas vraiment adaptés au marché professionnel.

Les constructeurs ont enfin compris que le marché BtoB demandait autre chose, les critères d’achat sont en effet bien différents du marché  BtoC : une entreprise souhaite des produits fiables, endurants, rapides, évolutifs (plusieurs bacs papier, connexion réseau,…), une exploitation facilitée et surtout des coûts d’exploitation faibles. Bref tout le contraire de l’offre jusqu’à ces derniers mois.

40 % d’économies par rapport au laser

Car on voit arriver des équipements jet d’encre intéressants : grande vitesse, consommables de très haute capacité, robustesse, coûts d’exploitation vraiment intéressants. Sur ce dernier point, le jet d’encre peut générer des économies de 40% par rapport au laser. Or, la clientèle BtoB est très sensible aux économies générées, le coût de l’impression est regardé de très près. Nos clients se voient offrir une alternative qu’ils commencent à regarder.

Le marché va-t-il basculer massivement ?

Ce n’est pas aussi simple : l’offre reste limitée à quelques équipements encore entrée de gamme, certes attractifs mais pas encore de nature à bouleverser l’équilibre. Peu de constructeurs maîtrisent encore la technologie (HP, EPSON, Canon,…), l’offre est cantonnée aux équipements petit groupe de travail, il n’y a pas de copieurs jet d’encre A3 par exemple, les équipements ne disposent pas encore des mêmes fonctionnalités que le laser, pas d’agrafage par exemple.

Par ailleurs, c’est encore nouveau et un peu déroutant ; les entreprises sont très traditionnelles sur ce marché, la technologie doit faire ses preuves, nos clients nous demandent des retours d’expérience avant de plonger, et ils ont raison.

Alors qu’est-ce qui peut accélérer la mutation ?

Les choses évoluent : la SNCF se dote actuellement d’imprimantes jet d’encre en remplacement de laser, plusieurs déploiements liés à des contrats Flexprint embarquent aussi de la technologie jet d’encre.

En fait, la mutation pourrait venir de l’écologie car les entreprises sont de plus sensibles à la consommation électrique et l’empreinte environnementale de leurs solutions d’impression : or, une imprimante jet d’encre consomme 20 fois moins que son équivalent laser et génère 10 fois moins de déchets (cartouches, pièces d’usure), en plus elle n’émet aucun gaz comme l’ozone. En Allemagne, le jet d’encre est en train de faire une grosse percée sur ces aspects.

Chez SCC, on attend mais on est prêt, on en parle à nos clients, le catalogue Flexprint embarque du jet d’encre HP et EPSON, on laisse les constructeurs faire leurs preuves et éduquer le marché.

Interview

Afin de mieux comprendre cette mini-révolution, je suis allé à la rencontre de Philippe Genty, Marketing Manager MFP chez HP, avec qui nous travaillons régulièrement.

SC : Bonjour Philippe. Est-ce que le retour du jet d’encre en entreprise va vraiment changer la donne ?

PG : Oui. Aussi bien en termes de productivité qu’en termes de coûts. Les imprimantes jet d’encre sont désormais taillées pour les entreprises. On peut imprimer deux fois plus vite, jusqu’à 70 pages par minute, et dépenser moitié moins qu’avec une imprimante laser. Par ailleurs, l’encre spécifique et est certifiée « durable ». Cela est rassurant, surtout pour les entreprises qui ont besoin d’archiver des documents. En somme, cette nouvelle génération n’a rien avoir avec les jets d’encre grand public que l’on a connu jusque-là.

SC : Justement, les entreprises ne sont-elles pas échaudées par les jets d’encre « ancienne génération », qui avaient un coût important et une fiabilité réduite ?

PG : Il y a effectivement un effort d’évangélisation à faire pour démontrer que ces imprimantes n’ont rien avoir avec les jets d’encre que l’on connaissait. Cette nouvelle génération est fiable. Il y a par exemple des buses redondantes qui garantissent une continuité de fonctionnement. Il n’y a pas de multiples éléments mécaniques à changer, comme sur les imprimantes laser (4 toners, 4 tambours, four …). Ici, il n’y a que quatre cartouches grande capacité, du même type que celles qui équipent les traceurs. On constate aussi 90 % de références de consommables, d’entretien et de déchets d’emballage en moins, et 65 % de réduction de consommation d’énergie, avec zéro émission de particules.

SC : Comment aider les entreprises à sauter le pas ?

PG : Ce sera progressif ! Nous avons mis mettre en place des tests pour valider les produits. Mais la technologie n’est rien si les entreprises n’ont pas de partenaire pour la mettre en œuvre. A ce titre, votre équipe chez SCC apporte un réel savoir-faire sur le marché.

Ces gammes vont-elle évoluer ?

Oui, la technologie va s’étendre vers des imprimantes grand format multifonctions A3.

SC : Merci, Philippe.

Pour finir, à lire également, quelques articles intéressants sur le sujet dans la presse :

http://lentreprise.lexpress.fr/high-tech-innovation/imprimantes-le-jet-d-encre-attaque-le-laser_1534196.html

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-hp-mise-sur-le-jet-d-encre-en-renfort-du-laser-dans-les-entreprises-57009.html

http://www.actualsystemes.fr/hp-une-innovation-pour-installer-le-jet-dencre-meme-en-entreprise/

About The Author

SCC

2 Comments

  1. Sebastien

    je voudrais ajouter juste une info, effectivement il y a ces imprimante jet d’encre nouvelle génération. mais elle ne sont pas cantonné uniquement à une petite PME.

    Car il existe la même technologie est mieux conçu, ce sont de gros copieur jet d’encre de la marque RISO.

    Réponse
    • Stéphan COTTET

      « Il n’est pas dit que les gammes d’imprimantes et MFP jet d’encre sont cantonnées aux PME, mais que ces équipements sont réservés à des usages pour petits groupe de travail pour impression A4, y compris au sein de grands groupes.
      En témoigne d’ailleurs l’expérience SNCF qui montre que même un grand compte est sensible à cette nouvelle technologie.

      Les gammes sont encore incomplètes (manquent des unités de finition, le format A3 notamment) pour équiper des groupes de travail plus importants.
      De plus, la résistance à la technologie jet d’encre dans les grands comptes est forte.
      Néanmoins, il existe sur le marché des équipements très haut de gamme – par exemple commercialisées par RISO (gamme ComColor) mais qui sont destinées à des usages de production.

      A notre sens, il manque le liant entre les 2 segments qui permettra d’apporter alors une gamme complète permettant de couvrir l’ensemble des besoins, du petit groupe de travail jusqu’à l’impression de production en passant par les usages départementaux »

      Réponse

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter