Sélectionner une page

Migrer vers Windows Server 2012 : packaging et remédiation de package applicatif

Migrer vers Windows Server 2012 : packaging et remédiation de package applicatif

La fin de vie d’un OS reste une problématique pour les DSI, notamment en ce qui concerne la gestion du cycle de vie du portefeuille applicatif.

La gestion des problématiques du changement

Envisager de migrer vers de nouvelles plateformes telles que Windows Server 2012 soulève des questions et des défis liés à la fois à l’infrastructure et à la compatibilité des applications avec la cible. CTAWS2003_3En d’autres termes: les applications sont-elles compatibles ? Quelles sont celles génératrices de problèmes ? Lesquels de ces problèmes peuvent être résolus en priorité par rapport à d’autres présentant des problèmes de compatibilité graves et nécessitant un examen plus approfondi ?

Pour faciliter tout projet de migration, il est important de valider en premier lieu   le fonctionnement des applications vis-à-vis de l’OS cible et de planifier les actions nécessaires au changement  :  Modification  de  l’application  ou  modification  des  packages  existants.

Ne pas gérer cette étude en amont peut avoir un impact négatif sur tout le projet de migration des socles techniques. De même une démarche non industrialisée peut conduire à des projets rampants sur de très longues périodes.

L’analyse technique en amont du projet

Un Centre de Service de Packaging tel que celui d’ SCC peut tester automatiquement un portefeuille complet d’applications et contrôler sa compatibilité avec Microsoft Windows Server 2008 ou 2012, les OS 64-bit, ainsi que les environnements virtuels Microsoft APP-V, Citrix XenApp et XenDesktop, Vmware… Ceci peut être fait rapidement et à moindre coût en comparaison avec toute méthode manuelle de validation.
Ce service permet d’accompagner et d’aider à la prise de décision quant aux différents traitements de résolution.

Les prises de décisions face aux contraintes

Les tests de compatibilité vis-à-vis d’un nouvel environnement serveur constituent une partie seulement des exigences. Les statuts obtenus pour chaque application permettent d’évaluer les différents chantiers à mener pour traiter les applications ou les packages existants.
Les résultats que nous obtenons à l’aide d’outils d’analyse puissants permettent de déclencher différentes actions telles que :

  • Des demandes de remédiation d’applications auprès des éditeurs ou des développeurs
  • Des actions de remédiation de packages applicatif existants
  • Des décisions de virtualisation

Dans tous les cas et surtout pour les problèmes bloquants, il est important d’obtenir un rapport détaillé qui permet aux développeurs d’identifier rapidement où se situent les problèmes de compatibilité, ces informations permettent de réduire considérablement le temps de réécriture des packages ou de modification des applications.

Cet article est extrait du Livre Blanc SCC-Microsoft : « Windows Server 2003, la continuité vers le Cloud ».

A propos de l'auteur

SCC

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter