Sélectionner une page

Scénario de Migration Windows Server 2003: «WS 2008 en transition et WS 2012 où il le faut»

Scénario de Migration Windows Server 2003: «WS 2008 en transition et WS 2012 où il le faut»

Une grande administration publique, qui n’est pas un ministère, témoigne de ce que peut être une approche pragmatique. Son inventaire Windows Server 2003 a été mis à jour en novembre 2013 :

« Nous avons recensé environ 400 serveurs physiques ou virtuels sous WS 2003, sur un total de 700 (les autres fonctionnent sous Unix AIX, Linux ou WS 2008 et quelques-uns sous WS 2012) » nous explique un manager de la DSI.

Le  système  cible  retenu  est : WS 2008 R2, pour une phase intermédiaire.
CTAWS2003_3Explication : « Dans le cadre de l’évolution de notre infrastructure nationale, les trois centres informatiques existants vont être progressivement consolidés sur un seul site. Ces trois sites utilisent déjà, en partie, WS 2008 R2. L’échéance de 2017 se positionne juste avant la fin de support de WS 2008 R2 (2018, et 2020 pour le support étendu). »

Il est prévu de migrer prioritairement les serveurs WS 2003 qui sont en zone sécurisée DMZ, étant exposés à des connexions extérieures (portails Web, accès Internet…). « Les autres serveurs, non exposés à des risques de sécurité, vont être maintenus sous WS 2003. En effet, les risques de sécurité (failles, intrusions…) sont plus faibles. Reste l’hypothèse de problèmes de dysfonctionnements. Or, si problèmes sérieux il devait y avoir, ils ont dû déjà se produire, ils ont déjà été corrigés.»

Il  reste  le  cas  des  dysfonctionnements  possibles  de logiciels  récents  ou  de  nouvelles  versions  de  logiciels incompatibles avec WS 2003. «  Si  indispensables,  ces nouvelles applications ou versions, à titre d’exceptions, sont  appelées  à  fonctionner  sous  WS  2012.  De  toute façons, les 400 serveurs WS 2003 sont voués à disparaître dans les trois ans, les applications étant progressivement montées sur des serveurs Linux, et dans une faible proportion, quelques serveurs sous WS 2012. »

Dans ce contexte, l’évaluation financière a montré que « l’impact de cette migration WS 2008 R2, transitoire, était très minime. »

L’offre Cloud proposée par Microsoft ? « Nous n’entrons pas dans ce jeu. Côté postes de travail, par souci de cohérence, tout le parc a été mis à niveau sur Windows 7. »

Choix des hyperviseurs ? « 100% de nos machines virtuelles sont portées par VMware. Nous n’avons pas prévu Hyper-V. Et si nous devions opter pour un autre hyperviseur, ce serait a priori dans l’univers du Libre » conclut notre interlocuteur.

Cet article est extrait du Livre Blanc SCC-Microsoft « Windows Server 2003, la continuité vers le Cloud ».

A propos de l'auteur

SCC

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez par mail les articles et actualités de Au coeur des InfrasJe m'inscris à la Newsletter